Archive for the ‘Non classé’ Category.

Je suis allée planter mon chevalet à Rhodes

Ceci est un résumé succinct et en aquarelles de mon voyage à Rhodes du 29 mai au 6 juin 2011.

 

Le Palais des Grands Maîtres

Mesurant 75m sur 80, le Palais des Grands Maîtres est un véritable château fort. Il est entouré d’un fossé et de remparts avec tours et donjons. Construit au XIVe s., il était la demeure du Grand Maître et, en temps de guerre, devenait forteresse. Sous l’occupation turque, il fut transformé en prison. Au XIXe s., le château subit coup sur coup deux catastrophes, en 1851, un tremblement de terre, et en 1856, l’explosion d’une poudrière (placée dans les sous-sols par les Turcs) qui le détruisirent presque totalement. Il fut reconstruit pendant l’occupation italienne (1912 à 1943),  avant la dernière guerre mondiale (1939) d’après des plans originaux miraculeusement conservés, pour servir de résidence d’été au roi Victor- Emmanuel III et à Mussolini.

 

Les remparts du Palais des grands Maîtres, Rhodes

La mosquée de Soliman

La mosquée fut érigée en l’honneur de Soliman le Magnifique,  après la prise de la ville en 1522 :  vaste dôme central  et petites coupoles latérales, minaret de 34 m de hauteur, crépis rose intense.

La mosquée Soliman et son minaret

 

Le musée archéologique, ancien hôpital des Chevaliers

Le rez-de-chaussée était occupé par des magasins. Un escalier conduit à l’étage où étaient groupés les services hospitaliers . Au milieu de la galerie, à gauche, en haut de l’escalier, s’ouvre la grande salle de l’hôpital qui pouvait contenir une centaine de lits.

La grande salle de l'hôpital

 

Les jardins derrière l’église de Ste Marie du Bourg

Jardin

Les environs de Rhodes

La plage d’Anthony Quinn

 

 

 

 

 

Les parasols


Lindos et la  baie de St Paul

La baie Saint Paul

Monolithos

coucher de soleil

 

 

Pinthos

Les deux épicières

En route vers Symi

Le port marchand de Rhodes

En route vers Symi

Aquarelle sur toile de coton

Minoo Sternamm nous a initié, dans le cadre de notre association, à la peinture sur toile. Ce n’est pas très différent de la peinture sur papier. On peint sur une toile très mouillée (intérieure et extérieure) préalablement tendue et l’on monte en valeur en même temps que la toile sèche. On peut ouvrir des blancs avec facilité et on peut laver totalement sous le robinet si l’on n’est pas content du résultat.

Support toile très mouillé

J’ai réalisé une aquarelle sur toile et aussi sur le même thème (fleurs) une aquarelle sur papier. Les couleurs ne sont pas tout à fait identiques mais on peut comparer quand même les deux techniques.

Aquarelle sur toile (30 x 40)

Je dirai que je préfère, pour une aquarelle de taille moyenne, le papier car les couleurs sont plus franches et fusent sur un papier mouillé donnant des mélanges de couleurs intéressants, mais les avantages de peindre sur toile ne sont pas négligeables :  ouverture des blancs facile, lavage sans problème, légèreté du support une fois l’aquarelle terminée (pas de verre de protection mais un vernis du  type de celui utilisé par les peintres à l’huile), possibilité de faire de grandes aquarelles sans avoir le problème du poids et de la conservation dans le temps du support.

Aquarelle sur papier coton (30 x 40)

Japon

Je ne connais la côte Est du Japon que par les photos du site HiCaLi.NeT.

Crédit photo : HiCaLi.NeT

J’ai failli y aller l’an dernier, cela ne s’est pas fait. Je  connais un peu le Japon car j’y ai séjourné en mars 2006. Je sais que j’y avais eu très froid et qu’au lieu des cerisiers en fleurs, c’étaient des flocons de neige. J’avais été impressionnée par la construction des maisons dans ce pays sismique (aucune ne se touche), par le fait que les portes des buffets étaient attachées car en cas de séisme… (en moyenne un par mois), par la discipline des Japonais en file indienne pour attendre un bus, dans le métro, les trains…..,   par la sûreté de ce pays, ce qui fait qu’une évacuation ne pose pas de problème car les Japonais sont certains de retrouver leurs domiciles en état (pas de vols, ni de dégradations), ce qui à contrario en fait des proies faciles dans nos pays occidentaux. Je suis impressionnée par leur stoïcisme devant les événements : on rentre à pied chez soi même s’il faut faire des km, on ne fait pas du catastrophisme comme en France….  J’ai bien peur qu’on oublie sur nos chaînes françaises  les survivants du tsunami qui manquent de tout : eau potable, nourriture, gaz, électricité, essence, chauffage, médicaments  (et qui vont sans doute bientôt mourir de faim s’ils ne sont pas secourus rapidement) au profit du très médiatique et possible plus grand désastre nucléaire civil.

On peut voir les aquarelles de mon carnet de voyage sur BLOGOLISTE aquarelle en liberté, rubrique « carnets de voyages ».

Lâchers de peintres, journées des peintres, marchés aux peintres

C’est la saison

Le 12 juin 2010,

  • l’office du Tourisme du Valbonnais organise cette année son troisième lâcher de peintres. Renseignements 04 76 30 25 26, ot.valbonnais@wanadoo.fr.
  • Le même jour, à Saint Jean de Vaulx, troisième édition (Concours peintres en liberté, Foyer de Saint Jean de Vaulx 38200 Saint Jean de Vaulx, renseignements 04 76 73 13 89, demander Hélène, Courriel jaunepastel@yahoo.fr).

Le 26 juin 2010,

  • LA PALETTE CREMOLANE vous invite à venir exposer dans la halle et à participer à son concours (Concours ouvert à tous enfants et adultes -Peintures Sculptures et dessins)

Le 27 juin 2010,

  • marché de peintres et sculpteurs de Voiron et lâchers de peintres.
  • le même jour, marché de peintres à St Martin d’Uriage.

Le 25 juillet 2010 à Morestel

Pour plus d’infos http://artistblog.aliceblogs.fr/blog.

C’est l’hiver

C’est l’hiver depuis un jour et pourtant, curieusement, le temps s’est radouci. La semaine dernière les températures frôlaient les -15°C en montagne et il ne faisait pas bon peindre dehors.

Ci-joint deux paysages représentatives de  » mon village  » et de « ma montagne », aquarelles (dimensions 21 x 30) peintes, si l’on peut dire, sur le motif,  la vitre de la fenêtre me séparant du froid ambiant, le premier par temps à la neige, le deuxième, un jour plus tôt,  par temps ensoleillé.

Marché des peintres de la place d’Apvril

Quarante peintres se sont réunis en collectif pour défendre le petit marché des peintres de la place d’Apvril à côté de la place Chavant à Grenoble : horaires 8h 30 à 17 h30 chaque premier samedi du mois, en décembre tous les samedis.

Connaître ses pigments : suite

 

Godo me faisait remarquer avec justesse que pour un bon choix de couleur il faut aussi intuition et expérience, ce qui me semblait évident mais qu’il convient de rappeler.

La seconde remarque de Godo concerne la traduction de « staining ». Je le cite :

 » Une question m’a toujours intriguée d’ailleurs c’est la traduction de ‘staining’. Je ressens que ça veut dire « le pouvoir de teinter » dans la mesure où la couleur peut être facilement enlevée du support (papier) ou non « .

Je suis donc remontée aux sources  Voici la traduction approximative de ce qu’écrit Bruce Mc Evoy.

« Afin de connaître le pouvoir de teinter d’un pigment, la procédure suivante doit être appliquée :

Application du pigment dilué à l’eau (1/3) sur le papier.

Séchage complet.

Enlever le pigment du papier en frottant avec un coton humide (5 fois) puis séchage complet.

L’estimation du pouvoir de teinter est donnée par la quantité de peinture (ou par la décoloration) qui reste sur le papier.

Ce pouvoir de teinter est souvent confondu avec la force de teinture du pigment dans les mélanges ce qui est inexact. Le pouvoir de teinter est aussi donné comme un attribut du pigment, ce qui est inexact aussi.

En fait le pouvoir de teinter dépend de multiples facteurs tels les microparticules de colorant et/ou l’attraction électrostatique entre le colorant et les fibres de papier (attributs de colorant), la proportion de dispersant ou d’agent mouillant dans la peinture, le papier même (papiers sans colle, papiers faits avec de la pulpe insuffisamment macérée). Le pouvoir de teinter est intéressant si on utilise le pigment en teinture de fond, puisque la couleur ne bougera pas même si l’on mouille, éponge… Cependant, il peut se redissoudre une fois mouillé en teintant les nouvelles couches de peinture.

L’échelle de pouvoir de teinter va de 0 à 4

4 fortement teintant, teinte indélébile du papier

3 teinte difficile à enlever

2 teinte significative du papier

1 teinte légère

0 aucune tâche, le pigment part complètement. »

Godo a donc raison. Je vais faire un rectificatif dans tous les articles concernant les pigments.

Connaître ses pigments : introduction, remarques, références

 

[singlepic=250,320,240,,center]

Que l’on travaille avec des pigments en godets ou en tube, il est utile de savoir déchiffrer ce qui est inscrit sur l’enveloppe ou le tube. Prenons le cas des tubes avec lesquels je travaille. Si la vraie composition chimique est difficile à trouver (sécurité industrielle), on peut avoir une idée sur le mélange contenu dans chaque tube de pigment en déchiffrant les codes inscrits sur le tube : Colour Index, nom du fabricant, composition chimique…

Bruce Mc Evoy passe en revue 750 pigments commerciaux et dresse un tableau de leurs caractéristiques. Continue reading ‘Connaître ses pigments : introduction, remarques, références’ »

Connaître ses pigments : les pigments blancs

 

Les pigments blancs PW

Caractéristiques des pigments blancs en termes de transparence, pouvoir de teinter, valeurs, granulation, tenue à la lumière

Nomenclature CI

Composition chimique

Nom

Fabricant

code Tr St Vr Gr LF

PW4

Oxyde de Zn

Blanc de Chine

W &N

011 1 2 1 0 8,8

Tableau 9 : pigments blancs PW

Légendes

  • Nomenclature CI : suivant la nomenclature internationale Colour Index
  • La transparence Tr : échelle de 0 à 4 (0 très opaque à 4 transparent),
  • Le pouvoir teintant St : échelle de 0 à 4 (4 fortement teintant, teinte indélébile du papier,3 teinte difficile à enlever, 2 teinte significative du papier, 1 teinte légère, 0 aucune tâche, le pigment part complètement.)
  • L’intervalle de valeurs Vr : échelle de 0 à 100
  • La tendance à la granulation Gr : échelle de 0 à 4 (0 : liquide, 4 granulation)
  • La tenue à la lumière LF : 1 très fugitif à 8 très photorésistant

Abréviations utilisées

  • W &N : Winsor & Newton, S : Sennelier, B : Blockx, R : Rembrandt, DRA : Daler-Rowney Artists’

Codes utilisés

  • LF marqué rouge quand la teinte est peu résistante à la lumière.
  • Surlignage en jaune pour les pigments que j’utilise fréquemment.

Connaître ses pigments : les pigments noirs

 

Les pigments noirs PBk

 

Caractéristiques des pigments noirs en termes de transparence, pouvoir de teinter, valeurs, granulation, tenue à la lumière

 

Nomenclature CI

Composition chimique

Nom

Fabricant

code Tr St Vr Gr LF

PBk6+PB15+PV19

Noir de C+Phtalocyanine bleu+β quinacridone

Teinte neutre

W &N

032 0 4 74 0 8,8

Pk6+PBk7

Suie de lampe à pétrole+suie de fourneau à pétrole

Noir de fumée

W &N

337 2 4 73 0 8,8

PB15+Pbk6+PV19

Bleu de phtalo+suie de lampe+violet de quinacridone

Gris de Payne (nuance)

W &N

465 1 4 70 0 8,8

Pbk8+Pbr7+PBk7

Charbon de bois+oxydes naturels de Fe et de Mn+ suie de four à pétrole

Gris de charbon

W &N

010 2 3 72 0 8,8

PBk7

Noir d’ivoire

W &N

026 3 4 64 1 8,8

PBk19+PW4+PBk6

Craie noire+oxyde de Zn+noir de charbon

Gris de Davy (nuance)

W &N

019 1 3 39 0 5,5

Tableau 8 : pigments noirs PBk

 

Légendes

  • Nomenclature CI : suivant la nomenclature internationale Colour Index
  • La transparence Tr : échelle de 0 à 4 (0 très opaque à 4 transparent),
  • Le pouvoir teintant St : échelle de 0 à 4 (4 fortement teintant, teinte indélébile du papier,3 teinte difficile à enlever, 2 teinte significative du papier, 1 teinte légère, 0 aucune tâche, le pigment part complètement.)
  • L’intervalle de valeurs Vr : échelle de 0 à 100
  • La tendance à la granulation Gr : échelle de 0 à 4 (0 : liquide, 4 granulation)
  • La tenue à la lumière LF : 1 très fugitif à 8 très photorésistant

Abréviations utilisées

  • W &N : Winsor & Newton, S : Sennelier, B : Blockx, R : Rembrandt, DRA : Daler-Rowney Artists’

Codes utilisés

  • LF marqué rouge quand la teinte est peu résistante à la lumière.
  • Surlignage en jaune pour les pigments que j’utilise fréquemment.