La montagne Sainte Victoire

La montagne Ste Victoire, la montagne de Cézanne. Peinte plus de 80 fois entre 1870 et 1906, le plus souvent à l’huile. Cependant, ce sont les aquarelles de Cézanne qui m’ont le plus touchée lors de ma visite de « Cézanne 2006 » en juin 2006 au musée Granet, telle le château noir devant la montagne Ste Victoire (mine de plomb et aquarelle 31,6 x 48,7) merveille de grâce épurée  et de légèreté.

Il nous est venu l’idée en ce beau dimanche de février (beau mais froid) d’aller voir comment se portait la montagne Sainte Victoire. Nous sommes partis du barrage du lac Birmont en direction du pas de l’Escalette via les Costes chaudes. Les trois plus courageux dont Simon (5 ans et demi) montèrent aux Costes chaudes, Rémy et moi-même s’arrêtant en chemin. Rémy trouva les cailloux si intéressants qu’il se mit à construire la maison de « Rémy, Simon, Louis, Papa, maman, Papy, Mamie »,  (maison qu’il détruisit  soigneusement avant de redescendre), tandis que j’essayai de croquer sur le vif a la fois la montagne Ste Victoire et Rémy accroupi devant ses cailloux. (aquarelle papier Bamboo à l’origine 24 x 32 mais dont la partie gauche a été mangée par le scan).

(J’écris avec un clavier QWERTY donc sans possibilité d’accent et avec un correcteur orthographique pas très grammatical d’où les fautes … dans cet article, celui de « la perspective » et du « dernier » : toutes mes excuses !!)

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.