Archive for 5th août 2019

Aquarelles en monochrome : Réflexions

Peindre en plein-air en monochrome nécessite de faire une étude de valeurs ce qui n’est pas forcément évident. Par exemple le pré jaune au premier plan a-t-il une valeur plus élevée que l’arrière plan dans l’ombre ? Si l’on peint tout en jaune, le premier plan sera saturé en jaune avec une valeur de 5 (car pour le jaune les valeurs varient dans une échelle de 0 à 5) et l’arrière plan dans l’ombre 1 ou 2. Si l’on peint en noir (échelle de valeurs comprises entre 0 et 10) alors la valeur du pré sera de 8-9 et l’arrière plan de 2-3 si je ne me trompe pas. Pas si facile que cela le monochrome !

Deux exemples « la vallée du Guil »  et « Château-Queyras »

Vallée du Guil (Hautes-Alpes)
(aquarelle dimensions 25×25)
Château-Queyras
(aquarelle dimensions 25 x 32)

Dans le premier cas, « la vallée du Guil », j’ai décidé de suivre mon échelle de valeurs et de ce fait le premier plan est très sombre.

Dans le deuxième cas  » Château-Queyras », j’ai fait le premier plan dans des valeurs claires 1-2, les valeurs foncées étant au niveau des arbres, ce qui est contraire à ce que j’avais fait la veille pour la « vallée du Guil ».

J’avais peint l’année d’avant à peu près le même paysage mais en couleur, avec comme parti-pris d’accentuer le contraste ombre lumière ce qui donne quelque chose de totalement différent du monochrome. Traité en monochrome, le pré devrait être dans des valeurs 2-3 et non 8-9 comme je l’ai fait en monochrome.

La Chapelue
(aquarelle dimensions 40 x 30)